Exposition : De la xylographie à la xylogravure

Monsieur Sébastien Plot

Quai Voltaire

43300 Langeac

Téléphone : 04 71 77 23 01

http://langeac-pom.c3rb.org/

Exposition sur la gravure sur bois & les analogies entre les livrets de colportage illustrés en France, les mangas au Japon, les livrets de littérature de cordel au Brésil et leur réappropriation pour des livrets de poésie contemporaine.. Entrée gratuite.

Exposition-Conférence à la Médiathèque de Langeac Philippe Louis-Joseph Dogué, né en 1958, vient de s'installer définitivement à Langeac dans la maison familiale de sa grand-mère puis de sa mère. Parisien, il a travaillé près de 30 ans dans une agence de photos d'archive comme iconographe : documentaliste spécialisé dans les images, et plus particulièrement dans
l'imagerie populaire. Sa période de prédilection est le XIXème siècle, plus largement de 1750 à 1950. Photographe, collectionneur et auteur de nombreux articles parus sur des illustrateurs ou des types d'images particuliers, il a, dès 1991, participé à travers divers ouvrages à une révision complète de l'histoire de la photographie sous-marine. Il s'est intéressé à l'illustration littéraire pour proposer plusieurs expositions sur l'oeuvre de Jules Verne, les fables ou les robinsonnades. Il va présenter du 26 octobre au 14 novembre 2020 à la médiathèque de Langeac, une exposition sur la gravure sur bois et sur les livrets de littérature de cordel au Brésil. Elle sera poursuivie par une conférence
dans l'auditorium le vendredi 30 octobre à 18h30. La littérature de cordel est célèbre aujourd'hui pour avoir utilisé, ce qui peut nous paraître anachronique, la gravure sur bois (xylographie ou xylogravure) pour les couvertures de ses livrets de poésie populaire, les folhetos, et ce, jusqu'à la fin du XXème siècle. Ce type de représentation étaient connues en Europe dès le Moyen Age : Une planchette de bois était gravée puis encrée avant de pouvoir impressionner une pièce de tissu ou une feuille de papier. La xylographie a été utilisée pour illustrer des livres, des images religieuses ou de préservation. Elle a couvert les livrets de colportage ou les almanachs et elle a fait connaître les horribles assassinats à la une de célèbres canards. Vers 1830, la presse illustrée en Europe l'a utilisée car son coût était bien moindre que celui des gravures sur cuivre. Vers 1880, la vague du japonisme a mis en avant les estampes japonaises et les mangas d'Hokusaï et vers 1900, des artistes européens, souvent à l'avantgarde et qui voulaient avoir une autre pratique que la peinture, nous ont laissé leurs gravures sur bois magnifiques. Dans le Nordeste du Brésil, il existe depuis le XIXème siècle une pratique de poésie populaire : des
« « cantadores », généralement analphabètes, se produisent avec leur instrument de musique sur les places de marché en déclamant et chantant leurs poèmes souvent improvisés. Lors d'une rencontre entre deux poètes, il peut y avoir une « pelaja », une joute publique d'improvisation poétique dont le public connait toutes les règles (versification, rimes, etc…). Vers 1890, ces poèmes sont publiés dans des livrets de petite taille, illustrés en couverture et vendus par colportage par les poètes qui pour certains s'improvisent imprimeur puis illustrateur. Ils sont vendus accrochés sur des cordelettes avec des pinces à linge d'où leur nom. Les sujets aussi divers que la religion, la vie politique, les fait divers fantastiques ou les épisodes de la vie du célèbre cangaceiro Lampião et de sa compagne Maria Bonita se disputent les couvertures et les poésies des cordels. Vers 1960, le déclin de ces productions est annoncé : le lectorat populaire du Nordeste s'intéresse
maintenant plus à la radio puis à la télévision. Mais une reconnaissance internationale va s'amorcer avec de grandes expositions, un nouveau regard porté par de grands artistes et la collection des cordels par des intellectuels et par des touristes. Cette reconnaissance va en retour renforcer fortement l'identité nationale culturelle. La petite exposition présente des cordels brésiliens anciens (1970-2010), des livrets de colportage et des almanachs français (1840-1860), des mangas japonais (1880-1890) ainsi que des livrets de « littérature de corde » produits par des graveurs et des poètes contemporains.

Période d'ouverture

Du 26/10 au 14/11/2020, tous les jours.

Téléchargements

Affiche

Nom Lieu

Médiathèque

Types Manifestation

Distractions et loisirs

Portee

Départementale
Entrée libre.

Gratuit

Oui

A proximité

Géolocalisation

Latitude : 45.098196

Longitude : 3.496536

Pas de commentaires postés

Déposer un commentaire

Recharger

Source des données

APIDAE - L'information touristique

Données mises à jour le 29/10/2020 00:11:50